• Recevoir nos informations

    Nous contacter

     Association Sorézienne
    Chez Patrick CHABIN
    622 Rue de la Mairie

    10130 AUXON
    FRANCE
    Choisir une année :
    Choisir un mois :

    Philippe Martinel - Les Arbres du Parc

    La maladie est sans doute l’armillaire couleur de miel, champignon courant qui se développe sur de nombreuses essences feuillues ou résineuses. Le mycélium envahit le tronc et les racines et provoque des pourritures qui sont à l’origine de la mort à plus ou moins long terme. Les champignons sont comestibles à l’état jeune et se développent sur les souches (voir photo jointe). La maladie se transmet d’arbre en arbre par les racines ou par les spores du champignon. C’est, peut-être aussi, la maladie du rond qui est un champignon très virulent qui ne s’attaque qu’aux résineux (sur la photo de notre ami Serge, un séquoia) et notamment aux pins et épicéas de la Montagne Noire en provoquant des mortalités par tâches dans les plantations (voir photo jointe). Sa propagation se fait par les racines, c’est pourquoi on recommande d’isoler les individus atteints par un fossé tout autour de l’arbre pour éviter le développement du mycélium. On effectue aussi sur les souches fraiches, après abattage, un badigeonnage à l’urée qui donne de bons résultats. Cette maladie n’attaquant que les résineux, le Parc ne serait pas en danger car il est essentiellement composé de feuillus et notamment de platanes. Mais les platanes sont également menacés par le chancre du platane maladie très virulente qui sévit sur les arbres du Canal du Midi et qui pourrait arriver jusqu’à Sorèze. Dans la plupart des cas, malheureusement, le remède consiste a couper l’arbre et le bruler pour détruire le mycélium. Mais soyons optimistes car l’Abbaye-Ecole s’entoure de spécialistes des Parcs et Jardins qui surveillent les arbres pour faire face à ces menaces.

    Accéder à votre espace

    Identifiant : 
    Mot de passe : 
    mot de passe oublié?

    Le journal mensuel

    12/01/2017

    Pentecôte 2017

    Les archives de SorèzeLe journal mensuel avant 2014
    powered by