• Recevoir nos informations

    Nous contacter

     Association Sorézienne
    Chez Patrick CHABIN
    622 Rue de la Mairie

    10130 AUXON
    FRANCE
    Choisir une année :
    Choisir un mois :

    Hommage à Berniquaut et la Fendeille

    La fête de Pentecôte 2014 sera l’occasion pour nous de rendre hommage aux Monts du Sorézois qui dominent l’Ecole, Berniquaut et La Fendeille.

    S’élevant comme des sentinelles à des altitudes supérieures à 500m par rapport aux 200m de l’Ecole, ils représentent pour les anciens de nombreux souvenirs de promenades et d’excursions spéléologiques.

    L'Oppidum de Berniquaut : ce site archéologique surplombant Sorèze ainsi que Durfort, a été classé par le Ministère de l\'Environnement « site protégé remarquable de France ». Habité de la Préhistoire jusqu’au XIIIème siècle, les premières traces de l\'homme datent d\'il y a plus de 30 000 ans. Jusqu’à la conquête de la Gaule, le site abrite des communautés agricoles et pastorales, car il est considéré comme un espace défensif naturel. Vers l’an -50 les habitants quittent peu à peu ce lieu pour s\'installer à proximité des moyens de production dans la plaine, les villes voisines de Sorèze et Durfort n\'existent pas encore…

    Les relevés de bâtis archéologiques ont permis de déceler la présence au Moyen Âge de plus de 100 loges, plusieurs centaines d\'habitants vivaient à l'intérieur des remparts. Les activités des habitants étaient essentiellement pastorales, de type artisanal, avec certainement sur les versants une activité agricole.

    Le site de Berniquaut sera complètement déserté vers le début du XIIIe siècle. Les habitants se déplaceront dans les villages de Sorèze, abbaye fondée au VIIIe siècle et Durfort, un nouveau castelnau sous la dépendance des seigneurs de Roquefort et de l'abbé de Sorèze.

    Le Causse de la Fendeille : ce site qui se trouve l’autre côté de la vallée de l’Orival, rivière qui traverse Sorèze, est un site minier médiéval en surface et souterrain de plusieurs kilomètres de longueur (plus de 9 km).

    Ce site archéologique majeur est unique en France de par son importance, sa rareté et de par le nombre de vestiges découverts et relevés. Il est protégé par plusieurs classements :

    • Classement monument historique
    • Classement au titre des sites paysagers
    • Classement en zone d’intérêt écologique pour la faune et la flore - zone «Natura 2000 »

    Il est surtout connu comme site spéléologique par les Soréziens : vers 1859 le Père Lacordaire y célébra une messe sous terre dans une grande salle qui porte son nom et qui a vu d’autres événements par la suite, baptêmes, autres messes et concerts. Il y prononça un célèbre sermon sur la Mort qui a fortement impressionné ses auditeurs.

    Aux dires du jeune professeur qui a rapporté cet évènement, la scène ne manqua pas de pittoresque, 100 élèves au moins, des surveillants, les professeurs, une quinzaine de religieux ; une troupe hétérogène de cent trente personnes ou plus. « Ce lieu, cette obscurité trouée de lumières, c’était magnifique, féérique, ça donnait l’ivresse du bonheur ! », dit-il.

    Le Père Pouget créa en 1922 le premier groupe de spéléologie local : né en 1889 à Pézenas (Hérault), le R.P. Raphaël-Marie François Pouget O.P., de l'Ordre des dominicains enseignants, ancien élève de l’Ecole (1899-1903) puis Professeur de Sciences Naturelles, il s’adonne à sa passion favorite, la spéléologie.

    Les grottes du Sorézois n’ont plus de secret pour lui, en particulier le trou du Calel dont il trace un plan précis, explorant ses siphons et navigant sur son lac. Il a donné son nom à une de ses galeries. Il est secondé dans ses dernières années par Jean Claude Balayé, alors jeune professeur de dessin qui prendra sa succession Il s'est éteint le 18 janvier 1952, à Sorèze où il est enterré.

    Jean Claude Balayé : né en 1925 à Castres, ancien élève de l’Ecole (1941-42) puis professeur de dessin, il animera très longtemps le Club Spéléologique Sorézien. Avec le Père Pouget et le Père Lamolle, il fait beaucoup de découvertes. L’une d’elle dans le trou du Calel est appelée « Le réseau Balayé ».

    Beaucoup d’anciens ont gardés d’excellents souvenirs des expéditions qu’il organisait. Il s’est éteint à Castres en 1989.

    Pour nous parler de ces sites, nous avons invité Jean Paul Calvet, Président de Lauragais Patrimoine qui donnera une conférence

    Samedi 7 Juin 2014 à 16h

    suivie d’une visite commentée du site Berniquaut et d’un repas à 20h à la brasserie St Martin. L’association a toujours gardé son état d’esprit et bien que l’Ecole ait été fermée en 1991 et que les élèves manquent, les réunions des anciens ont perduré, en particulier celle de la Pentecôte, traditionnelle fête de l’Ecole.

    Dernièrement elle a modifié ses statuts pour permettre aux descendants, parents et amis de participer. Si vous êtes dans ces catégories et que voulez participer, n’hésitez pas à nous contacter. Inscription sur contact@soreze.com

    Gaston Bergasse

    Accéder à votre espace

    Identifiant : 
    Mot de passe : 
    mot de passe oublié?

    Le journal mensuel

    18/03/2017

    Soreze ma jeunesse

    12/01/2017

    Pentecôte 2017

    Les archives de SorèzeLe journal mensuel avant 2014
    powered by